Témoignage 7 - Anonyme, 21 ans

January 24, 2019

Je pense qu’avant tout, vous devez savoir que je suis une fille solitaire avec un fort caractère et qui ne sait pas faire confiance aux gens, je pense que mon caractère a empiré suite au divorce de mes parents, qui s’est vraiment mal passé.

Je savais qu'ils restaient ensemble car mon petit frère était encore trop petit pour les voir se séparer.

Nous, on voyait bien qu'ils ne s'aimaient plus, qu’ils ne se supportaient plus, je les ai vus se déchirer, se faire mal psychologiquement, se détester.

J’ai ressenti de la colère, de la douleur, de la tristesse, mais surtout de la culpabilité. J

e me suis dit que j'aurais peut-être dû faire quelque chose, trouver une solution ou si simplement j'avais été différente, ça aurait changé les choses ?

Je me le demande encore maintenant.

Puis on a déménagé et là c’était pire, car tu as le sentiment de devoir choisir entre tes deux parents, tu sais que quoi que tu décides, que tu choisisses de vivre avec ta mère ou ton père, tu décevras forcément un des deux.

Tu te sens trahi et abandonné, tu te sens seule. Ajouté à ça le fait qu’on ait déménagé peu avant Noël, et que je regardais la porte de la maison attendant, pensant voir débarquer mon père. En y repensant c'est stupide comme réaction...

Puis après il y a eu des disputes et encore des disputes, puis la mort de ma grand-mère (je veux pas trop parler de ça) puis un beau-père avec qui ça n'allait absolument pas donc un jour j'ai simplement pris un sac, mis des vêtements dedans et je suis partie.

Maintenant, je vis chez mon père et je culpabilise toujours autant.

J'avais une mauvaise relation avec ma mère, on était souvent - voire toujours - en conflit, mais le fait qu’on se soit éloignées nous a permis de nous redécouvrir.

Ça a changé notre relation, mais j'ai l'impression de l'avoir abandonnée. Et la relation avec mon père est la plupart du temps tendue, froide.

Ensuite j'ai eu des embrouilles de famille et je n'ai pas parlé à mon frère pendant plusieurs mois.

Puis j'ai failli le perdre, il a failli mourir donc j'ai décidé de prendre toutes les réflexions et le ressentiment sur mes épaules si ça pouvait les aider à tous se reparler. Finalement on s’est juste déchirés un peu plus.

J'ai le sentiment de ne pas être à ma place, d'être spectatrice de ma vie, je ne me sens aucunement liée à eux.

Il m'est arrivé de me mutiler pour ressentir quelque chose, une émotion, la douleur me faisait me sentir en vie.

Voilà ma vie, mon histoire, je ne sais pas si ça va aider quelqu'un ou si une personne se retrouvera dans ce récit mais voilà, c'est moi.



Vous avez été touché par ce témoignage ? Partagez-le dès maintenant, cela pourra aider d'autres personnes :)